Expérience utilisateur et Interface utilisateur

UX, UI : c’est différent et c’est pas pareil

Dans la conception de site web, on parle de plus en plus d’UX et d’UI, ou expérience utilisateur (User eXperience) et interface utilisateur (User Interface).

UX is not UI but UI is UX

Souvent, l’UX est assimilé à l’UI. Cela revient à croire que, grosso modo, l’expérience utilisateur se limiterait au fait de surfer sur un site au design agréable pour accéder à de l’information, sans taper des lignes de codes.

En effet, l’interface utilisateur, c’est ce qui fait le lien entre l’humain et la machine. C’est donc « le produit fini » présenté à l’internaute qui lui permet de naviguer aisément sur votre site web sans lui demander une trop grande concentration.

Les réflexions sur l’UI font l’objet de nombreuses études : quelles typographies utiliser ? Comment organiser l’information pour rendre le site le plus intuitif possible ? Bref, l’UI se résume à l’organisation des éléments graphiques et textuels pour proposer un package attrayant.

Or, pour qu’une expérience utilisateur soit agréable, que dis-je mémorable, travailler l’UI n’est clairement pas suffisant. C’est comme si vous emballiez d’un joli papier cadeau un carton… vide.

En effet, l’UI doit être le résultat d’un travail plus approfondi, celui de l’expérience utilisateur ou la prise en considération globale des besoins de l’utilisateur. Le défi de l’UX ? Apporter des solutions efficaces aux (nombreux) problèmes et aux attentes des internautes. Bref, de réfléchir à une conception centrée utilisateur.

 

User eXperience n’est pas assimilable à User Interface.

L’UX est un process complet qui prend en compte l’UI mais aussi le contenu, le design, l’architecture du site… Il s’agit de faciliter la vie de l’internaute pour qu’il atteigne facilement son but (achat, recherche d’informations…). Un grand nombre de paramètres entrent en ligne de mire tout au long de la conception du site, mais également après, avec les retours des utilisateurs. Car si l’UI se base sur des normes techniques (non non, on ne met par un texte jaune sur un fond blanc), l’UX est soumis à la sensibilité des internautes.

OK mais l’Expérience Utilisateur et l’Interface Utilisateur c’est quoi ?

Finalement l’UX prend en compte les attentes et les besoins de l’internaute pour l’amener à concrétiser son action, le tout sans trop d’effort et dans un environnement agréable, fluide, rassurant.

L’expérience utilisateur se résumerait, selon l’infographie de Magnus Revang en six étapes pour l’utilisateur, et en une multitude de paramètres à considérer pour les concepteurs :

  1. Le site doit être facile à trouver : ce qui nécessite un travail de référencement en amont
  2. Le site doit être accessible : il faut désormais concevoir des sites supportés par les différents terminaux et technologies
  3. Le design doit donner envie et confiance : il faut donc être cohérent dans le choix des graphismes et penser ergonomie
  4. Le site doit être facile à prendre en main : il doit être suffisamment intuitif pour qu’on s’y repère facilement
  5. Le site doit être crédible et conforme à l’image de la marque : les utilisateurs doivent être rassurés et convaincus
  6. Le site doit être efficace : l’internaute doit facilement trouver les réponses à ses questions, et le site doit être exempt d’erreurs…

L’UI intervient plusieurs fois dans ce processus. Il s’agit effectivement de proposer une jolie enveloppe et donc de créer un design fonctionnel, qui inspire confiance et qui permette à l’utilisateur d’arriver à son but (qui est un peu aussi le vôtre) : trouver ce qu’il est venu chercher et concrétiser son action.

Une interface fonctionnelle et intuitive, qui tienne ses promesses, et qui convienne au public.